Passage à vide aux toilettes, malgré vos efforts répétés sur le « pot », aucun résultat depuis plusieurs jours…c’est la constipation. Elle peut être chronique et générer de nombreux effets secondaires, jambes lourdes, lombalgies, ventre gonflé et fesses massives ou bien occasionnelle lors des règles, d’un stress important ou d’une alimentation déséquilibrée. Dans les deux cas, elle est à prendre au sérieux car une occlusion intestinale sévère tue plus surement qu’un infarctus ! en Bio santé, l'automne, c'est la bonne saison pour la traiter efficacement car c’est le moment idéal pour prendre soin du gros intestin. La constipation est une pathologie qui affecte le bon fonctionnement de cet émonctoire majeur. La constipation est avant tout une « histoire d'eau » quand elle devient chronique. Les matières s'assèchent et sont difficiles à évacuer.

Trois causes majeures déclenchent cette affection.

Les causes physiques : elle peut être engendrée par une perte de mobilité du bassin ou par une sédentarité prolongée. La disparition des toilettes dites « à la turque » est l’une des causes majeures de la constipation. (position accroupie, naturelle de défécation)

Les causes organiques : la constipation est favorisée par une alimentation déséquilibrée trop riche en sucre, en graisse ou en protéines et/ou trop pauvre en fibres et en eau.

Les causes psychiques : La constipation, c’est aussi dans la tête. La constipation indique une grande volonté de tout contrôler, alors lâchez prise, laissez-vous aller !

Voici quelques recommandations pour gérer votre constipation, selon le concept de BioSanté .

Ostéopathie : Assurez vous de la bonne mobilité de votre basin et de vos viscères auprès d’un thérapeute compétent (après une chute ou un accouchement). Ne négligez pas le bain dérivatif (de France Guillain) particulièrement efficace.

Diététique : Supprimez de votre alimentation, les sucres rapides, les pâtisseries, les sodas, les alcools forts, la crème Chantilly, le chocolat au lait, les graisses saturées, la mayonnaise qui diminuent les fonctions digestives hépato-biliaires. Les céréales complètes entraînent des ballonnements par fermentations. Privilégiez les légumes avec fibres et eau(poireaux/blettes/épinards..) Attention, un régime sans sel (sans selles) favorise la constipation car le sel retient l'eau au niveau du colon.

Phytothérapie : Les plantes laxatives ne manquent pas le psyllium blond, l’ispaghul (mucilage à effets doux), la bourdaine, le sené (d’Inde). Les gélules à bases de magnésium (complexe sérénité/ labo phytosud) relâcheront les « boyaux du ventre et de la tête ». NB : Le son d'avoine est laxatif mais son usage répété favorise les colites.

L’aromathérapie : L’estragon (artémisia dracunculus) est une huile essentielle antispasmodique et digestive comme le basilic (ocimimum basilicum) dont les principes actifs réduisent les gaz et la constipation. (3 gouttes /jour 21 jours)

L’homéopathie : son efficacité varie selon le type de constipation (tubes granules 9CH) graphites lors de constipation la veille des règles, magnésia muriatica lors de « crottes de moutons » et alumina lors de selles molles et odorantes. NB, l'alumine qui compose les vaccins favorise la constipation des jeunes enfants (en plus des troubles ORL et la peau sèche)                  

C’est l’application de l’ensemble de ces conseils qui vous permettra de venir à bout de votre constipation.    

Par Patrick Hoor Ostéopathe D.O /thérapeute de BioSanté